Fiches et Kits

  • Kit Macramé

    Le macramé est une forme de création tréssage basée sur une technique de noeuds, qui peuvent être plats ou en volume.

    Grace à cette technique nous pouvons fabriquer des objets tels que cache-pots, rideaux, petist objets décoration pour la maison ou des accessoires de mode.

    On utilise principalement de  la ficelle ou de la corde. 

    La technique du macramé s'est développée dans différents pays, pour la fabrication d'pbjets d'artisanat.

     Le noeud plat du macramé se compose le plus souvent de deux ficelles centrales et deux ficelles pour la création du noeud

    Le noeud plat est le noeud le noeud le plus souvent utilisé dans le macramé 

     

  • Kit et fiche Punchneedl

    Le punch needle est une façcon de broder avec une aiguille qui en piquant le tissu forme une petite bouclette.

    Le travail ce fait sur l'envers du tissu.

     

  • Kit de Boutis

    Le boutis ou broderie emboutie puise ses origines dans les techniques de piquage et de matelassage. Il se réalise en piquant de petits points de fil sur les contours des motifs dessinés au préalable. Le principe de base du boutis est de broder le tissu par l'intérieur. Les motifs sont piqués en point de piqûre, point avant, point arrière, etc. Ces techniques étaient pratiquées dans les ateliers marseillais dès le xiiie siècle. Ce travail nécessitait de la batiste ou une mousseline tendue d'une autre toile plus rigide, souvent une indienne.

    Les boutisseuses maîtrisaient aussi une autre technique, celle du méchage ou bourrage. Elle donne du relief aux motifs. Pour cela il faut introduire du coton à tricoter entre les deux épaisseurs de tissus. C'est là qu'intervenait l'aiguille de buis à deux chas qui facilitait la poussée. Ces mèches de coton donnaient du relief aux motifs. Seul le vrai boutis crée ses reliefs par ce minutieux travail de bourrage du coton, mèche après mèche.

    Boutis sur batiste blanche.

    De plus, il ne doit pas y avoir de trous visibles sur la face envers. Les deux faces sont identiques contrairement au Trapunto. Grande différence aussi avec le piqué qui se contente d'emprisonner son matelassage entre deux tissus réunis par un piquage, technique qui a pu se mécaniser. Un vrai boutis se reconnait à contre-jour, la lumière traversant le long des lignes de coutures, tandis que le piqué laisse passer un jour opaque, diffus sur toute sa surface.

    La technique du boutis est connue de par le monde sous le nom générique de broderie au cordon serti.